Un habitant du Pilat pour vous faire découvrir le Parc du Pilat


Un greeter ("hôte", en anglais) est un habitant passionné par son territoire qui offre son temps pour le faire découvrir lors de rencontres conviviales. Le greeter ne propose pas de visites guidées: c'est l'expérience humaine, le vécu, la perception des lieux, l'échange,... qui sont importants. En un mot, c'est SON propre regard qu'il fait partager.

L'idée vous séduit, alors n'hésitez plus, faites appel à un greeter!

 

Demande de rencontre avec un greeter du Pilat


Les greeters ne sont pas des guides professionnels

Les greeters ne sont en aucun cas des guides professionnels,  ils ne proposent pas de visites guidées. Ce sont des habitants désireux de faire partager leur territoire, selon leurs affinités, leurs anecdotes,... le temps d'une rencontre dans le Pilat. C'est l'expérience humaine, le vécu, la perception des lieux, l'échange qui sont la base de la rencontre; aucune concurrence n’est donc faite aux visites guidées/accompagnements payants.

Les greeters sont des bénévoles, ils ne perçoivent à ce titre aucun revenu ni pourboire.

Ils n'accueillent pas les groupes et jamais plus de six personnes à la fois.

Un peu d'histoire

L'aventure des Greeters est née en 1992 avec une habitante de New York qui désirait gommer l’image effrayante et tentaculaire de la ville. Elle voulait faire connaître sa ville telle qu’elle l’aimait. Avec la complicité de son réseau d’amis, elle proposa alors aux touristes, des balades insolites organisées dans les quartiers de la « Big Apple » par des habitants. La première organisation Greeters était née.
Cette nouvelle expérience d’accueil touristique allait permettre aux touristes de mieux comprendre et apprécier une destination touristique : son environnement, sa population, sa culture, ses valeurs. Hors des sentiers battus, le concept des greeters réinvente le sens de l’hospitalité basée sur la rencontre, le partage, et la réciprocité des échanges entre touriste et habitant bénévole.

 

Le terme de « Greeter » se traduit en français par « hôte » ou « comité d’accueil ». En 20 ans, il est devenu une ‘marque’ mondiale. Le concept des greeters a gagné d’autres villes et territoires, notamment l’Europe avec le Kent, la Haye, Nantes, Marseille, Lyon, Paris. Depuis 2010, il connaît un engouement exceptionnel et a conquis les cinq continents. Les différentes destinations greeters ont décidé de se regrouper et de créer le réseau international : le Global Greeter Network (GGN).

 

La France fait partie des pays qui comptent le plus de "Greeters" avec pas moins de 40 destinations: Lyon City Greeters, Les Greeters de Bourgogne, Les Greeters de Tours,... Face à cette engouement, le réseau français s'est structuré autour d'une fédération France Greeters.

 

Et dans le Pilat?

La qualité d'accueil dans le massif du Pilat date de la première moitier du XXe siècle avec la création des Syndicats d'Initiative, comme par exemple celui de Bourg-Argental créé en 1935, ou encore celui de St Genest-Malifaux qui a vu le jour en 1958.
Le souhait de faire de l'accueil un élément fort du territoire est né de la volonté d'habitants qui se sont engagés bénévolement pour transmettre leur passion et renseigner tout visiteur désireux de le découvrir.

Aujourd'hui encore, certains Syndicats d'Initiaves, dont la majorité se sont professionnalisés tout en devenant "Office de Tourisme", comptent de nombreux animateurs bénévoles qui organisent un programme de sorties annuelles à l'image des  Sorties découvertes et terroir.

Photo ci-contre: Office de tourisme de St Genest-Malifaux dans les années 1990